En janvier 2018, je me suis rendue à la Maison des Enfants Santhiaba de Saint-Louis; c’était la première fois que je venais au Sénégal et j’avais peu d’informations sur l’association. J’ai quitté l’Italie avec une valise pleine de matériels pour les ateliers artistiques : les couleurs, les feuilles de dessin et le nécessaire pour fabriquer du papier à la main.
À mon arrivée, j’ai été bien accueilli par Elhadji qui m’a emmené chez Isabelle où je logeais (alors qu’elle était en vacances en Belgique) et m’a immédiatement emmené à la Maison des Enfants. Les travaux n’étaient pas encore terminés, ils finissaient de peindre les cloisons… mais après deux jours nous avons commencé dans les espaces déjà prêts.
Dès le premier instant, je me suis sentie accueillie comme en famille, entourée de gens sympathiques et souriants.
Le Sénégal est le pays des sourires et le sourire est contagieux!
Avec les enfants, la rencontre a été immédiate, vivante, attentive, curieuse et ils ont accueillis avec enthousiasme toutes les activités que j’ai proposées. Je m’occupais d’enfants entre 10 et 15 ans.
Nous avons commencé par fabriquer du papier à la main et ensuite créer des compositions colorées sur le papier.
Les garçons ont choisi les pirogues comme sujet. Nous sommes dans le quartier des pêcheurs, tous les pères sont des pêcheurs et chaque soir, ils sortent en mer avec les pirogues.
Peindre des pirogues, découper leur forme dans des tissus africains, et pour les filles créer des colliers en papier et des tissus ornés de petites pirogues.
J’ai laissé courir leur imagination et c’était très agréable et stimulant de voir combien de créativité, combien d’énergie se manifestait.
Ils ont un fort sens de la couleur, une forte expressivité. Ils sont joyeux bien sûr.
De temps en temps, je luttais pour contenir toute cette vitalité, surtout quand ils étaient nombreux mais j’étais désolée d’en laisser à l’extérieur mais nous étions toujours nombreux!
C’est une expérience importante qui m’a sensibilisée et l’aspiration à s’engager positivement ici en Italie en matière d’immigration.
J’ai également continué les ateliers avec de jeunes réfugiés, certains sénégalais.
Je remercie Isabelle et Elhadji et toute sa famille pour la période passée ensemble et je les encourage à continuer et à persévérer dans cette fantastique initiative. Je suis à présent également membre de l’association Kër Xale Yi de Santhiaba.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here